Affaire Kamerhe : l’UNC décale sa marche de vendredi 21 août et appelle à des « séances de prières » en faveur de son président

Affaire Kamerhe : l’UNC décale sa marche de vendredi 21 août et appelle à des « séances de prières » en faveur de son président

L’Union pour la nation congolaise (UNC), a reporté sa marche de soutien à Vital Kamerhe, prévue le vendredi 21 août, jour de la troisième audience de l’affaire impliquant son leader devant la cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Le parti organise plutôt des “séances de prières” le 20 août et décale au 24 du même mois la marche de soutien à Kamerhe.

“Il est porté à la connaissance de tous les cadres, militants et sympathisants de l’Union pour la nation congolaise que la marche pacifique initialement prévue pour le vendredi 21 août est reportée au lundi 24 Août. En lieu et place, la direction politique de l’UNC demande à tous les interfédéraux et fédéraux d’organiser  des séances de prières en faveur de notre président national dans leurs sièges respectifs, le jeudi 20 août à partir de 18 heures précise (heure de Kinshasa).”, dit un communiqué de l’UNC signé par son secrétaire général intérimaire, Aimé Boji Sangara.

L’UNC souhaite “rendre grâce  à Dieu pour l’avoir gardé en bonne santé à ce jour malgré les conditions difficiles de son incarcération.”

Vital Kamerhe a été condamné depuis le 20 Juin à 20 ans de travaux forcés, pour détournement des deniers publics. Il lui aussi interdit d’accéder à tout mandat public, pendant les 10 années qui suivront la fin de sa peine de privation de liberté.

Ce lundi, les sénateurs américains membres du comité des relations étrangères ont salué cette condamnation qu’ils ont qualifiée de “signe prometteur” de l’engagement de Félix Tshisekedi à lutter contre la corruption et le détournement.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 23 =